Poésie de Jean

 » L’expo d’Isabelle… quel parcours !

Des paysages chatoyants

il fait beau, tout est vert

deux lacs, deux arbres, deux collines

tout se mue

le vert passe au roux.

Décor dépouillé, épuré

des corps, des nus

des courbes stylisées

deux hanches, deux fesses, deux seins.

Le roux tourne au bleu

des arabesques

pourquoi pas

des lettres grecques

sues, lues, tues…

devenues danseuses nues, juste entrevues

J’en suis ému. »

Jean Benoist

Argentan 2010

site dekoninckferey écriture

« Ecriture »


Tous droits réservés/Copyright Isabelle De Koninck-Férey et Jean Benoist

Publicités